JusticePolitiqueSécurité

Deux heures de tête à tête Constant Ndima, gouverneur militaire – LUCHA à Goma.

2 points ont été inscrits ce  mercredi  06 Avril au Gouvernorat de la province  à  l’ordre du jour de ce rendez-vous. C’est notamment la communication  du Chef de l’Exécutif Provincial  et le plaidoyer de la LUCHA ainsi que  d’autres mouvements citoyens qui ont répondu présents à cette invitation. Le Lt. Gén. Constant Ndima leur a appelé au soutien moral des FARDC et leur  a montré les défis auxquels l’armée loyaliste fait face en brousse.

«  je n’ai jamais arrêté personne pour avoir critiquer l’Etat de Siège car vos critiques nous aide à nous améliorer et nous sommes dans un Etat de Droit, un Etat démocratique , donc vous êtes libres de dire ce que vous pensez » a déclaré , le Gouverneur Général  sur un ton apaisé devant les Mouvements Citoyens  dont la LUCHA , LUCHA RDC Africa, Filimbi et autres au gouvernorat de la province du Nord-Kivu ainsi que devant  les membres de son gouvernement dont ses conseils principaux , les Généraux de Brigades Danny et Sylvain Ekenge.

Je n’ai peux m’interférer dans les affaires de la justice

Le Gouverneur a montré à ses hôtes que, le cas de Mr Ndungu qui a manipulé la population par une vidéo sur l’internet en l’appelant à descendre dans la rue pour contester contre l’arrivée des prétendus policiers Rwandais qui auraient venus en RDC pour preter main forte  aux FARDC et à la PNC a  malheureusement occasionné la mort de cinq personnes,  tuées et des blessés graves. Les familles de ces victimes continuent à réclamer que la justice soit faite pour  les leur.

La LUCHA a voulu comprendre pour quelle raison le Gouverneur et l’Etat de Siège ne parviennent pas à réussir à 100%  leur mission, celle de mettre hors d’Etat de nuire  les ennemis de la paix notamment  les ADF, FDLR et de centaines des groupes armés locaux qui écument la partie Est de la RDC ? La réponse du Général Militaire a été sans appel : «  La situation est très complexe sur le terrain , l’armée fait de son mieux pour rétablir la paix, nous avons aussi un moyen dont le gouvernement de la République a mis à notre disposition, mais  l’ennemi à infiltré certains de nôtre, notre population et j’ai des preuves » déclare-t-il en poursuivant  que les FARDC se battent sur le terrain avec plusieurs armées en même temps,  des nationalités différentes  qui font allégeances  avec certains concitoyens traitres , qui ne pensent qu’à leurs intérêts égoïstes.

Certains congolais ne veulent que cette guerre finisse

Certainement, cette guerre qui n’a fait que trop durée (Plus de deux décennies) et dont le Gouverneur Militaire  est venu hériter  ses conséquences graves. Pour la finir, il faudra bien du temps, des moyens et de l ‘énergie et même de la volonté politique.  Evidement des politiciens  véreux y trouvent également leurs comptes, c’est la raison pour laquelle , ils tirent des ficelles de loin  afin que l’Etat de Siège ne réussisse pas  sa mission  a  lâché une source lucide. Mr Radjabu qui d’un autre mouvement citoyen  pense que certains congolais du Nord-Kivu n’ont pas l’amour de la partie car ils la trahissent chaque jour. : «  Une guerre qui a fait presque 30 ans , ne peut pas finir dans 10 mois , il faudra bien du temps  pour donner la chance à nos FARDC et au-delà , de tous-ça , il  faudra  que les congolais se regarde les yeux dans les yeux car beaucoup vivent que de cette guerre, surtout des politiciens natifs du Nord-Kivu  »  se confie-t-il. La LUCHA a insisté  pour vouloir avoir la relaxation de certains de leur dont Mr Ndungu et 13 autres arrêtés à Beni.

Le militant Espoir Ngalukiye en train de plaider pour la relaxation de ses collègues au gouvernorat Nord Kivu. À sa gauche, le colonel Job

Je ne peux me transformer à un petit dictateur !

Le Gouverneur Militaire n’est pas allé sur quatre chemins : « Ne me forcez pas à devenir un petit dictateur,  ces dossiers sont devants les juridictions compétentes et je n’ai peux interférer dans les affaires de la justice, c’est également le changement dont vous cherchez et l’Etat de Droit » insiste-t-il sagement et cela sur   un ton calme et courtois devant ses interlocuteurs et la presse conviée à ces pourparlers.

La LUCHA promet d’accompagner les FARDC

Le mouvements citoyen LUCHA au tour du gouverneur militaire Constant Ndima

Il faut dire que l’ambiance a été bon enfant et la LUCHA et leurs confrères de lutte ont promis au gouverneur d’accompagner les FARDC  dans l’objectif de réussir leur  mission, celle de bouter en dehors du territoire national,  les ennemis de la République. Les Mouvements citoyens ont émis aussi les vœux  de voir que,  ces genres de rencontres puissent se multiplier  dans l’avenir  pour que, chacune des parties prenantes puisse apporter sa pierre de construction à l’édifice d’un Etat de Paix dont  tout le monde rêve pour  la RDC.

Norbert Mwindulwa – Emergence plus RDC

Leave a Response