JusticeMeurtreSécuritéSocial

Dossier Assassinat Simba Ngezayo : Le Gouverneur Constant Ndima sollicite un procès public dans la ville de Goma

Dans une correspondance adressée à l’Auditeur général des FARDC en date du 14 janvier 2022 référence N°01/050/CAB/GP-NK/2022 portant objet : Fixation du dossier d’assassinat de monsieur Simba Ngezayo, le gouverneur militaire du Nord-Kivu, le Lieutenant-général Constant Ndima Kongba sollicite de l’Auditeur général des FARDC que les audiences publiques du procès sur le crapuleux assassinat de Simba Ngezayo se tiennent dans la ville de Goma, lieu du crime vue son caractère pédagogique : « En vue de décourager des pires crimes et de dire le droit en toute objectivité et indépendance, je sollicite la fixation du dossier, en instruction depuis plus d’une année, devant l’instance de jugement, ce en toutes fins utiles »

Dans la même correspondance qu’un bon vent a déposée à la Rédaction centrale du journal Les Coulisses, le général gouverneur Constant Ndima Kongba estime que l’Auditeur général des FARDC dispose de tous les éléments du dossier pouvant apporter la lumière sur cet horrible crime et qu’aucune raison de faire attendre la manifestation de la vérité ne peut justifier un quelconque blocage. Désormais, la balle est donc dans le camp de la justice militaire. Mais également du gouvernement de la République qui devra disposer des moyens financiers pour la bonne tenue de ce procès tant attendu par la population.

Pour rappel, Simba Philippe Ngezayo a été lâchement assassiné tôt le matin du lundi 2 novembre 2020 alors qu’il conduisait son enfant à l’école. Une moto aurait suivi et encadré l’infortuné depuis qu’il avait quitté sa résidence ce matin-là jusqu’à l’école où étudie son enfant sans qu’il ne s’en rende compte. Aussitôt la cible encadrée jusqu’au lieu du crime, cette équipe se serait retirée laissant aux exécutants qui attendaient la cible d’accomplir la sale besogne et de repartir.

Vite fait, vite partis. Mais le crime parfait n’existant pas, ils auraient été trahis par leur téléphone et/ou l’endroit où ils avaient chargé les unités. Trois parmi les exécutants de la sale besogne avaient été appréhendés et conduits à Kinshasa. Pour des raisons évidentes afin de permettre l’aboutissement heureux de l’enquête et d’éviter que les pistes soient brouillées. Le moment est arrivé pour qu’ils soient escortés de nouveau à Goma aussitôt que le procès démarrera. Afin de répondre à la question : « A qui a profité l’assassinat de Simba Philippe Ngezayo et pour quelles raisons ? » Cela permettrait de démanteler les équipes qui distribuent des attestations de mourir sans pincement au cœur. La vie humaine est sacrée et Dieu nous rappelle ce commandement : « Tu ne tueras point. » Simba Philippe Ngezayo a été conduit à sa dernière demeure samedi 7 novembre 2020 devant une foule d’amis et des connaissances et sa famille biologique, inconsolables. Il repose pour l’éternité au cimetière Kanyamuhanga.

Nicaise Kibel’Bel Oka

Leave a Response