Les femmes et jeunes entrepreneurs informés de l’évolution du PADMPME

Les femmes et jeunes entrepreneurs informés de l’évolution du PADMPME

Durant quatre jours, soit du mardi 06 juillet au vendredi 10 juillet, plusieurs jeunes et femmes entrepreneurs ont pris part à des matinées d’informations de l’unité nationale de coordination du projet d’appui au développement des micro, petites et moyennes entreprises ( PADMPME) à Goma. C’était dans le but de continuer les renseignements et exigences du projet de développement de ces franchises concernées.

Le PADMPME, dans ce projet, cible les micros, petites et moyennes entreprises des secteurs productifs les plus susceptibles de générer des activités à valeur ajoutée et des emplois pour la population défavorisée (industrie légère, agro-transformation et les services).  Les femmes entrepreneurs, avec une formation et  une subvention en nature, et les jeunes entrepreneurs,  avec formation et subvention en espèces, sont les principaux bénéficiaires.

Ce projet qui concerne 4 villes congolaises, Goma, Matadi, Kinshasa et Lubumbashi, est financé à hauteur de 100 millions de dollars et a pour objectif de soutenir la croissance des MPME, accroître les opportunités d’emploi et d’entrepreneuriat pour les jeunes et femmes. Pour avoir l’accès à ce financement, les concernés devront être capables de mettre en place leur entreprise et d’avoir un projet de création d’emploi.

«  C’était depuis le mois de février  que le projet a été lancé officiellement à Lubumbashi », a rappelé Esther Kalonda, point focal de ce projet. « Vu la situation sanitaire actuelle, elle nous a empêché de faire mener certaines activités notamment la mise en œuvre du projet et il y a eu plusieurs inquiétudes de la part des entrepreneurs. Il était question pour nous d’informer les entrepreneurs l’évolution de notre projet depuis son lancement », avait-elle martelé le premier jour des échanges.

Présent aussi à ces assises, le commissaire Général en charge de la promotion des investissements, l’entrepreneuriat et la bonne gouvernance au Nord-Kivu, Bembeleza Kiza Patient n’a pas manqué des mots à placer. Pour lui, les jeunes de Goma doivent se préparer en conséquence pour gagner le lot de ce financement. « Nous savons qu’il y a de ces jeunes qui ont lancé leurs initiatives en terme d’entrepreneuriat mais qui ne savent pas s’épanouir », a-t-il commencé a déclaré avant de poursuivre. « Ils ne savent pas aussi se développer suite à l’insuffisance de leurs capitaux et l’accès au crédit par ces catégories d’entreprises est limitées au niveau des banques parce qu’on exige des garanties matérielles ».

Ce projet d’appui et de financement est a été mis en place par le gouvernement congolais et financé par  la banque mondiale.

David Kasi